Blog

06 Juil Norme NF C 15 100 : les installations électriques du logement

Mise à jour régulièrement pour tenir compte de l’évolution des modes de vie et de la réglementation, la norme NF C 15 100 fixe les principales règles à prendre en compte pour une installation électrique conforme aux normes en vigueur et sûre pour les habitants de chaque logement. Cette norme électrique s’impose à toutes les installations neuves telles que les constructions, rénovations, modifications, extensions… et ses dispositions s’appliquent spécifiquement pour chaque pièce du logement : cuisine, salle de bain, séjour, chambre, couloir/dressing, extérieur, sous-sol, cellier, chaufferie… On vous présente ici l’essentiel de ce qu’il faut savoir concernant ses dispositions générales :

NF C 15 100 COS-Agencement

 

Lire la suite

05 Juin Bien choisir son parquet

Parquet massif, contrecollé ou stratifié, quel sol en bois choisir ?

Le choix d’un sol en bois doit prendre en compte tout un ensemble de critères et il n’est pas toujours aisé d’y voir clair. Le type d’espace que vous souhaitez parqueter, son utilisation, sa fréquentation et son environnement (eau, isolation, présence d’étage inférieur, chauffage par le sol) sont des critères importants pour définir le type de parquet et l’essence de bois la plus adaptée à votre projet.

Classique (chênes français le plus fréquemment) ou exotique, chaque essence a ses propres caractéristiques qui vont bien au-delà de l’aspect esthétique : dureté, comportement dans le temps, protection naturelle contre les attaques d’insectes et de champignons, résistance à l’humidité… sont autant d’attributs qui orienteront votre choix.

Reste ensuite à peaufiner le style (nuance de teinte, largeur de lame, pose à motif…) et à connaître le type d’entretien privilégié sans oublier bien sûr de prendre en compte les aspects économiques (coût du parquet et de sa pose). Alors parquet massif, contrecollé ou stratifié ? On fait le point ici sur les différences entre ces 3 possibilités.

  • Le parquet massif : c’est un peu la haute couture du parquet. Chaque lame est fabriquée artisanalement ou en usine dans une unique planche de bois. Ce type de parquet travaille davantage que les autres mais a une longévité incomparable (jusqu’à 100 ans). Traditionnellement collé ou cloué sur lambourdes, depuis peu, le parquet massif est également proposé en pose flottante (clipsable). Classique ou exotique, la diversité d’essences est vaste avec plus de 200 variétés existantes sans compter les variations de teintes. Le parquet massif peut être poncé, teinté, vernis (vitrifié), huilé ou ciré. Il est un peu plus onéreux à l’achat mais sa durée de vie compense l’investissement un peu plus élevé au départ.
  • Le parquet contrecollé : fabriqué en usine, chaque lame est formée de plusieurs épaisseurs. La couche visible (couche de parement) est constituée du bois massif choisi (au minimum 2,5 mm d’épaisseur). Les couches inférieures sont constituées de bois agglomérés et de résineux. Selon l’épaisseur de la couche de parement, le parquet pourra durer plus ou moins longtemps. Ce type de parquet est posé en pose flottante ou en pose collée (un choix qui sera opéré notamment selon vos contraintes sonores et la présence ou non d’un chauffage par le sol). Moins onéreux qu’un parquet massif, le parquet contrecollé est le plus souvent vitrifié en usine et plus simple à entretenir. Pratique et économique, parfois colorés ou cérusé, il peut aussi être poncé et vernis. Là encore la variété d’essences disponibles est très étendue tout comme l’éventail de dimensions (longueur et largeur de lames) proposé par les fabricants.
  • Le stratifié : considéré comme moins noble que le vrai parquet, ce revêtement souvent appelé parquet stratifié n’est pas un parquet au sens strict du terme. Au fil des années et des innovations des fabricants, il a pourtant réussi à se faire une place de choix parmi les revêtements de sol en bois. Fabriqué avec du bois aggloméré et le plus souvent composé de 3 à 5 couches successives, il est simple et rapide à poser. Les fabricants suivent les tendances et proposent un choix de motifs illimité. Solution la moins onéreuse des sols en bois, le stratifié est aussi celle qui demande le moins d’entretien.
Lire la suite

10 Avr Le chauffage par le sol au top

Quand le chauffage à eau chaude se fait discret, doux, esthétique, plus performant et écologique !

Sujet intéressant qui ne manque pas de se rappeler à notre bon souvenir chaque début de saison hivernale, dès l’arrivée des premiers frimas, le chauffage ! Alors que la saison vient de s’achever, c’est peut-être pour vous le moment de faire le bilan – avez-vous été bien chauffé cet hiver, à un coût modéré et avec une installation esthétique ?

Dans le cadre de nos missions, nous sommes régulièrement amenés à étudier les solutions de chauffage les plus adaptées aux besoins de nos clients. Pour l’un de nos projets, nous avons déniché un système qui a particulièrement retenu notre attention et nous avons souhaité le partager sur ce blog pour vous donner des idées. Nous avons choisi cette solution pour sa modularité, sa performance énergétique et son esthétisme : trois critères qui sont finalement souvent essentiels lors d’une rénovation ou de travaux d’agencement.

Modularité :

Utilisée seule ou en complément d’un chauffage par le sol, cette solution peut être mise en place pour tous les systèmes de chauffages à eau chaude, collectifs ou individuels.

Performance énergétique :

Le cœur de chaque radiateur est constitué d’un échangeur de chaleur ultra léger en matériaux super conducteurs. Il chauffe plus rapidement qu’un radiateur traditionnel et de façon plus homogène.  Cela se traduit par une consommation énergétique réduite de 5 à 15% et une réduction des émissions de CO2.

Esthétisme :

Que vos espaces ne permettent pas l’installation d’appareil de chauffage au mur, que vous envisagiez de limiter leur encombrement ou que vous souhaitiez une solution adaptée à des espaces largement vitrés (porte ou baie vitrée), ce système très discret s’intègre directement dans toutes les natures de sol. Quel que soit leurs dimensions, vos baies vitrées peuvent affleurer directement le sol et seule la grille est visible. Très discrète, elle s’intègre parfaitement à chaque type de sol ou de décoration grâce à un vaste choix en matériaux et couleurs proposé par les fabricants.

Lire la suite

29 Mar Agrandir l’espace avec une mezzanine

Optimiser l’aménagement intérieur et agrandir l’espace avec une mezzanine dans un bâtiment classé

Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
La mezzanine a agrandi l’espace avec un nouvel étage de plus de 30m2.
Plus de photos de cette réalisation

Intervenir dans un bâtiment classé nécessite une approche spécifique en amont, la réglementation n’étant pas strictement la même que pour une rénovation « classique ». Les contraintes architecturales et techniques sont plus importantes et l’intervention d’un architecte qualifié est vivement recommandée. Il assure alors l’interface technique entre le maître d’œuvre et le bureau d’étude ainsi que l’interface administrative maître d’œuvre / Copropriété / architecte des Bâtiments de France. Dans le cas de ce chantier, l’architecte a été amené à prendre en charge l’ensemble des démarches préalables au démarrage des travaux.

Le propriétaire souhaitait profiter de l’importante hauteur sous plafond pour créer une mezzanine permettant d’augmenter la superficie initiale (60m2) de 50%. Dans un premier temps, la structure avait été imaginée en fer par l’ingénieur structure et l’architecte. Considérant l’ensemble des paramètres COS Agencement a été amené à préconiser une autre alternative avec une structure ultralégère en acier galvanisé, autoportante.

Cette solution a permis :

  • de sensiblement réduire la charge de poids sur le bâtiment,
  • de permettre une mise en œuvre en adéquation avec les contraintes liées à l’environnement du bâtiment (accessibilité difficile), à l’acheminement des matériaux (poids et dimensions plus adaptés aux contraintes des lieux, manutention plus sécurisée) et de l’appartement (installation dans un étage élevé difficile d’accès),
  • d’alléger les coûts

La conception du projet puis sa réalisation ont été réalisées en collaboration étroite avec l’architecte et le fabricant.

La mezzanine ainsi crée a agrandi l’espace avec un nouvel étage de plus de 30m2. Dotée d’un plancher léger parfaitement adapté à un usage résidentiel, rapide à installer et à un coût abordable, cette solution présentait le meilleur rapport qualité/prix et laissait toute latitude quant au choix de revêtement du plancher comme au type de plafond, d’isolation et de finition souhaités par le propriétaire.

Lire la suite